Ma Photo

En exergue :

  • Frank Ramsey, "Truth and Probability" (1926)
    The highest ideal would be always to have a true opinion and be certain of it; but this ideal is more suited to God than to man.
  • Jules Bertaut, "1848 et la Seconde République" (1937)
    L'enthousiasme est pour rien chez nous : aussi les Français, peuple avare par excellence, le répandent-ils avec une générosité qui n'a d''egale que leur versatilité.
  • Turgot, lettre à Du Pont (1773)
    C’est au public lisant et réfléchissant qu’il faut parler, c’est à lui qu’il faut plaire, lui et lui seul qu’il faut persuader ; toutes les flagorneries aux gens en place, tous les petits détours dont en s’enveloppe pour ne pas les choquer sont une perte de temps écartant du vrai but et ne réussissant même pas à faire sur eux l’impression qu’on s’est proposée.

Recherche Google


Inscrivez-vous à ma newsletter

Powered by
FeedBurner

Blogs recommandés

Blog powered by Typepad

Merci à StatCounter


« Encore un thermomètre de cassé | Accueil | Faut-il s'enthousiasmer pour les péages urbains? »

Commentaires

Paxatagore

Je suis en désaccord avec vous sur votre assertion : "un mort, c'est difficile à cacher" et votre déduction sur le fait que le chiffre des homicides serait assez fiable. Il est probablement d'abord assez facile de cacher un corps, de telle sorte qu'on ne le retrouve jamais ou alors très difficilement (cf. le cas des disparues de l'Yonne, le terme disparue est éloquent). Il y a en outre toute une série de cas où il n'est pas aisé de distinguer entre homicide et accident, des cas où on peut se poser sérieusement la question (j'en tiens un à votre disposition, si vous êtes dubitatif). Il ne faut pas oublier non plus que le terme "homicide" recoupe trois qualifications légales : l'assassinat, le meurtre et les coups mortels (cette dernière catégorie est sans doute plus fréquente que les deux premières). Par ailleurs, ces statistiques ne font pas état des tentatives d'homicides, probablement bien plus nombreuses : la diminution des chiffres des homicides peut aussi bien refléter les progrès de la médecine que ceux de la civilisation des moeurs ! (là encore, je tiens des cas à votre disposition).

Bernard Salanie

J'aurais du ecrire : "il est difficile de cacher une disparition". Et y a-t-il tant de disparitions ? Pour ce qui est des progres medicaux : les auteurs de ces travaux remarquent qu'avant environ 1850, ces progres etaient tres lents. Il est exact que cela a du jouer un role ensuite.

Laurent GUERBY

Le rapport sur lequel vous basez cet article est-il disponible en ligne ?

Sinon quelques liens sur le sujet :

http://www.ined.fr/population-en-chiffres/france/deces/causedec.htm
http://www.ined.fr/population-en-chiffres/france/index.html
http://www.cepidc.vesinet.inserm.fr/

Le dernier site est tres tres precis sur les causes des deces en France.

Laurent

Bernard Salanie

Laurent, merci pour ces liens. L'article que j'ai lu était de Manuel Eisner (Cambridge et Zürich) :

http://www.crim.cam.ac.uk/staff/ManuelEisner.html

Mais je ne sais pas si vous pouvez le trouver sur le Web.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.