Ma Photo

En exergue :

  • Frank Ramsey, "Truth and Probability" (1926)
    The highest ideal would be always to have a true opinion and be certain of it; but this ideal is more suited to God than to man.
  • Jules Bertaut, "1848 et la Seconde République" (1937)
    L'enthousiasme est pour rien chez nous : aussi les Français, peuple avare par excellence, le répandent-ils avec une générosité qui n'a d''egale que leur versatilité.
  • Turgot, lettre à Du Pont (1773)
    C’est au public lisant et réfléchissant qu’il faut parler, c’est à lui qu’il faut plaire, lui et lui seul qu’il faut persuader ; toutes les flagorneries aux gens en place, tous les petits détours dont en s’enveloppe pour ne pas les choquer sont une perte de temps écartant du vrai but et ne réussissant même pas à faire sur eux l’impression qu’on s’est proposée.

Recherche Google


Inscrivez-vous à ma newsletter

Powered by
FeedBurner

Blogs recommandés

Blog powered by Typepad

Merci à StatCounter


« Faut-il s'enthousiasmer pour les péages urbains? | Accueil | Parkinson était un génie »

Commentaires

Provoc Adonf

Vous verrez : vous aussi vous finirez par être convaincu du fait que les héritiers milliardaires, même philosophes, sont les ennemis du genre humain. Mais il est vrai que les USA sont plus accueillants pour eux que l'Union pansoviétique européenne.

Il me semble par ailleurs que les Néocons recrutent de l'intello opérationnel de suite, outre-atlantique. Et on m'a toujours dit que c'était bien que les français exportent leur savoir-faire à l'étranger, par exemple, dans le financement de la culture.

“It’s my infirmity,” he apologizes

all

'I had a great fuck with America' dixit BHL, alors il va revenir c'est sur

Allwith

BSL contre BHL : le choc des titans !

Florent V.

J'aime beaucoup la manière dont BHL parle l'anglais : comme un intellectuel français. Tout est grammaticalement correct, mais les tournures de phrases sont très latines, presque dépourvues de tout ce qui sonne typiquement anglais (ou plutôt américain). Rien que pour ça, c'est assez drôle. Si BHL veut « comprendre » les États-Unis, il faudrait peut-être commencer par assimiler la langue.

Toto

Si BHL veut « comprendre » les États-Unis, il faudrait peut-être commencer par assimiler la langue.

Qu'il parle espagnol alors ?!

Charles Legrand

Il était temps que la Pensée Française juge enfin les américains, pour les guider vers une Vrai Démocratie.
Ce rôle Historique, c'est BHL qui l'assume.
BHL révéle au Américains la Vérité sur Bush et sa bande, la Vérité sur l'absence de conscience Social de ce pays ou les Inégalités Explosent comme jamais. Aussi je vous trouve un peu méprisant pour lui. Est-ce que vous vous imaginez la lourdeur de la tâche qu'il s'est assigné ? Nous avons une Culture que les Américains ne peuvent même pas imaginez, plongés qu'ils sont dans leur Ultra-libéralisme et leur adoration du pognon !

Bref, pour que les chose bouge aux USA, pour qu'il adopte enfin un vrai Modéle Social, calqué sur le Modéle Français, cela prendra du temps.

Bruno

Pierre Assouline commente les tribulations de BHL aux US...

http://passouline.blog.lemonde.fr/livres/

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.